Comment repenser le management post-covid ? Julien Foussard nous donne ses conseils

Julien Foussard

Plusieurs articles publiés sur ce blog ont abordé le management à distance afin d’aiguiller les managers sur les mesures à prendre, à distance, pour motiver et s’assurer de l’efficacité de leur équipe.

Toutefois, le déconfinement étant désormais en marche et les salariés de plus en plus nombreux à retourner dans les locaux de leurs bureaux, l’heure est maintenant venue de s’interroger sur le management d’après crise.

Julien Foussard nous donne ses conseils sur les mesures pouvant être mises en oeuvre au sein des entreprises.

Julien Foussard préconise de redéfinir les priorités 

Le contexte sanitaire a changé les règles du jeu en entreprise souligne Julien Foussard. Les salariés ont découvert de nouvelles méthodes de travail, de nouvelles façons de s’organiser et d’envisager leur emploi du temps.

Les mesures sanitaires s’étant désormais assouplies, plusieurs organisations ont décidé de faire revenir leurs employés au bureau. Toutefois, il n’est pas possible de faire comme si rien n’avait changé selon Julien Foussard.

Les entreprises doivent prendre en compte les nouvelles aspirations et priorités des salariés afin de rester compétitives et de permettre le recrutement de nouveaux talents sur le long-terme.

En effet, en ayant été habitués pendant plusieurs mois à gérer leur propre façon de travailler, à s’organiser sans la présence physique de leurs collègues et managers, beaucoup de salariés se sont interrogés sur le sens de leur travail. La crise a provoqué de fortes interrogations et disparités entre les métiers situés en première et deuxième ligne. 

En s’interrogeant sur le sens de leur métier, les employés redéfinissent leur rapport au travail et leurs façons de faire.

Pour Julien Foussard, il est ainsi primordial que les entreprises accompagnent ces changements en montrant qu’elles collent aux attentes et aux aspirations de leurs employés.

En travaillant sur leur image de marque, en montrant qu’elles sont capables d’adaptation et de flexibilité, les entreprises pourront attirer leurs salariés.

La RSE, développée par les grandes structures, va devoir s’intégrer dans des pans plus larges, et notamment au sein des startup souligne Julien Foussard.

Les entreprises devront ainsi montrer leur bonne volonté, adopter les bons réflexes pour rassurer leurs salariés et en attirer de nouveaux, dans le cadre du recrutement.

Le sens de leur travail et l’image de marque de leur employeur seront des axes fondamentaux pour les employés.

Par ailleurs, la solidarité sera un autre point sur lequel se pencheront les collaborateurs et les managers.

La pandémie a provoqué une crise sanitaire sans précédent et il n’y a aucun doute sur le fait que la crise économique sera tout aussi sévère ajoute Julien Foussard.

Il est ainsi primordial que les entreprises soient solidaires, entre elles, avec la concurrence mais aussi pour leurs salariés.

C’est en se soutenant les unes les autres que les entreprises s’assureront de la survie et de la consolidation de leur écosystème.

Par ailleurs, les entreprises devront prendre en considération les nouvelles aspirations de leurs salariés, habitués à davantage de liberté pendant le confinement.

Julien Foussard incite les entreprises à composer avec l’indépendance de leurs salariés

Le confinement a développé le télétravail à large échelle et va obliger les entreprises à le prendre en compte dans leur organisation quotidienne selon Julien Foussard.

En effet, si certains salariés ont pu mal vivre le travail à distance, d’autres y ont trouvé un intérêt en terme de flexibilité et d’organisation.

En réduisant leur temps de transport, les salariés ont notamment pu développer de nouvelles activités : sport, bénévolat, activité artistique par exemple.

Les entreprises devront ainsi composer avec cette nouvelle liberté et l’indépendance plus grande de leurs salariés.

Certaines entreprises ont d’ores et déjà annoncé que leurs collaborateurs ne reviendraient pas au bureau. La possibilité du télétravail ou le fait de pouvoir travailler depuis d’autres espaces tels qu’en coworking obligera à une redéfinition de la norme du travail en présentiel.

Dans cette perspective, les managers devront redoubler d’efforts afin d’assurer la cohésion au bureau. En se détachant complètement du lieu de travail, les employés pourraient envisager de passer en freelance et de rentrer dans une nouvelle forme d’autonomie et d’indépendance.
Julien Foussard incite ainsi à trouver une forme d’organisation qui conviennent à tous les niveaux, pour les salariés comme les managers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial