Julien Foussard analyse l’importance des soft skills en entreprise

julien foussard

Plusieurs études l’ont démontré : l’épanouissement personnel et la possibilité de progresser et d’acquérir de nouvelles compétences au sein d’une entreprise sont désormais placées au coeur des préoccupations des salariés.

Plus que le salaire ou la carrière, Julien Foussard relève que les collaborateurs d’une structure sont de plus en plus attachés à leur bien-être et la possibilité de concilier leur vie personnelle avec leur vie professionnelle.

Julien Foussard place l’humain au coeur de la stratégie des entreprises

Julien Foussard commence par dresser un constat : les innovations technologiques ont bousculé les entreprises dans leur façon de travailler, de concevoir l’organisation des emplois du temps, de communiquer avec leurs employés, de collaborer etc.

Si elles peuvent apparaître comme une déshumanisation, en ce que les logiciels et les robots ont dans plusieurs cas de figure remplacé les humains, Julien Foussard préfère voir les innovations comme une opportunité pour replacer l’humain au centre des préoccupations des entreprises.

Dans cette perspective, les soft skills des salariés doivent être valorisées et considérées comme de véritables atouts pour les employés. Agilité, créativité, esprit critique, intelligence émotionnelle : l’ensemble de ces facettes qui n’étaient auparavant pas considérées au sein des entreprises doivent aujourd’hui être revues et placées au centre des enjeux des grands groupes comme des plus petites entreprises.

Les salariés doivent être vus, considérés et traités comme à la base de toute structure. Selon cette logique, il est ainsi indispensable de prendre en compte leurs attentes, leurs besoins, ainsi que d’écouter leurs critiques, dans une démarche constructive.

Les employeurs doivent ainsi miser sur leurs collaborateurs en boostant de façon intelligente leur productivité mais également leur créativité, leur motivation et leur envie.

En offrant la possibilité aux salariés d’envisager leur travail sous un autre angle, en soulignant une autre perspective ceux-ci seront amenés à s’épanouir davantage et à connaître un regain de leur productivité.

Les entreprises doivent ainsi encourager les formations, de même que le respect de plusieurs valeurs : l’environnement, l’éducation, la tolérance ou la diversité.

En terme d’équilibre et d’égalité, Julien Foussard incite ainsi les entreprises à mettre en oeuvre une dynamique vertueuse au sein de leur écosystème : encourager la prise d’initiative, l’autonomie, la responsabilisation de chacun et de tous.
En ce sens, un grand nombre d’initiatives, venant de la part des entreprises et à destination à la fois de leurs salariés et de la société peuvent être soulignées.

En effet il existe aujourd’hui un transfert de compétences entre les entreprises et les personnes âgées ou les jeunes en situation de décrochage. Ces démarches permettent d’oeuvrer en faveur d’un changement positif et vertueux à la fois pour l’entreprise concernée et la société dans son ensemble relève Julien Foussard.

En apprenant à transmettre un savoir les entreprises forment et permettent à leurs salariés de développer de nouvelles compétences tout en permettant à d’autres personnes d’apprendre.

L’ensemble de ces mesures aura un impact sur l’image de votre entreprise ainsi que sa réputation.

Julien Foussard
Julien Foussard analyse l’importance des soft skills en entreprise

Julien Foussard souligne l’importance de votre image de marque

Replacer l’humain au centre des préoccupations de l’entreprise permet bien évidemment de valoriser vos salariés mais également d’améliorer significativement votre image de marque.

Les entreprises gagnent à être novatrices et à s’inscrire dans l’air du temps.

Les entreprises, depuis l’introduction de la RSE, et en lien avec les changements qui ont été faits au sein des structures sont aujourd’hui de plus en plus induites à la prise en compte des intérêts des salariés. Si les nouvelles technologies permettent de gagner en productivité, elles doivent également être vues comme un moyen de notation permanent. Les applications telles que Google My Business, La Fourchette, Yelp etc permettent certes de donner leur avis sur un établissement dans le cadre de la restauration mais cette logique de notation a été intégrée au sein de différents pans de la société. Dans le cadre de l’entreprise également, les structures sont sommées de répondre à des critères, d’être notées par leurs employeurs au niveau de l’évolution de l’emploi, de la qualité de l’espace de travail, de l’ambiance, de la formation et des compétences acquises. Les labels tels que « Great place to work » constituent aujourd’hui des éléments phares dans le recrutement. Julien Foussard rappelle que les candidats ont aujourd’hui une diversité de choix très forte dans les offres qui leur permet de savoir très précisément ce qu’ils souhaitent.

Une simple recherche sur Google permet de savoir dans quel cadre de travail ils vont évoluer et s’ils sont attirés par celui-ci. Afin de booster votre recrutement et de mettre tous les chances de votre côté, il est donc conseillé de travailler sur votre image et de faire en sorte que celle-ci donne envie et attire les candidats. Julien Foussard vous conseille ainsi d’utiliser tous les outils à votre portée afin de faire en sorte de développer votre attractivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial